Le chasseur immobilier : un agent au service exclusif de l’acheteur

Les secrets de l’expertise immobilière L’expertise est devenue progressivement de plus en plus complexe du fait du développement de la réglementation (fiscalité, urbanisme,...

Read More

Ramadan 2019 : à quelle date débute le mois du jeûne cette année ?

  Comme chaque année, à un mois du début de Ramadan, la question qui n’arrête pas de se poser quelle est la date du premier jour de ramadan cette année ou quand commence le...

Read More

Pilotez votre drone en toute sécurité !

  Si vous considérez l’acquisition d’un drone de loisir, pour vous initier au vol pendant vos vacances, à la photographie ou aux vidéos, ou tout simplement pour le plaisir,...

Read More

Élections municipales 2020

Posted by on Fév 17, 2020 in Politique

Élections municipales 2020

Quelles sont les fonctions d’un maire ?

Le maire, premier représentant d’une commune (ou d’une ville), est élu tous les six ans par le conseil municipal.

Le conseil municipal représente généralement les habitants de la ville qu’il administre. Ses membres – conseillers municipaux, conseillers communautaires, etc. – sont élus, lors des élections municipales, au suffrage universel direct (SUD).
Depuis la loi du 2 janvier 1990, ses attributions sont devenues trop larges. Il émet des vœux sur tous les sujets d'intérêt local.

Principales attributions du conseil municipal

-L’action économique : aide à l’installation de sociétés sur le territoire de la commune.
– L’action culturelle : organisation de manifestations culturelles et gestion des équipements culturels.
– Les équipements sociaux, scolaires, de loisirs, culturels et sportifs.
– Le développement et l’aménagement de la commune, la circulation, l’éclairage, la voirie, la protection de l’environnement, les espaces verts, etc.
– La suppression et la création des emplois communaux.
– Le vote du budget communal.
– L’élection du maire de la ville et de ses adjoints (ou ses associés).

Principales attributions du maire
Le maire est chargé, en qualité de pouvoir exécutif, d’exécuter les décisions du Conseil municipal, principalement
– Exécuter et passer les marchés et contrats publics.
– Pourvoir à la sauvegarde des intérêts de la commune.
– Représenter la commune en justice.
– Ordonnancer les dépenses et proposer le budget.
– L’acceptation des legs et dons.
– La délivrance des concessions dans les cimetières.
– La réalisation de certains emprunts.
– La modification et la fixation de l’affection des propriétés communales.
Le maire, placé sous l’autorité du Préfet, garantit : la publication des réglementations et des lois, la tenue des élections (élections municipales, élection présidentielle, élections législatives, élections sénatoriales, élections régionales, élections départementales, le référendum, etc.) et l’officialisation des signatures.
Municipales 2020 : qui peut être candidat ?
Pour être éligible en qualité de maire, 5 conditions doivent être réunies :
– Être candidat dans une seule commune
– Avoir satisfait aux obligations militaires
– Avoir la citoyenneté d’un État membre de l’UE ou la nationalité française
– Avoir au moins dix-huit ans ;
– Être inscrit au rôle des contributions directes de la ville ou être électeur de la commune.
À défaut de respecter ces conditions, le candidat n’est pas éligible. Destinées à renouveler l’ensemble des conseillers communautaires et des conseillers municipaux, les municipales sont organisées les samedis 14 (premier tour) et 21 (deuxième tour) mars 2020.

Mangiapan Jean-Pierre, le leader de l’opposition, a décidé de répartir dans la bataille avec une équipe renouvelée. En annonçant sa candidature, en décembre 2019, celui-ci met fin au faux suspense qui régnait la rade. Jean-Pierre Mangiapan mise principalement sur la jeunesse. Il a présenté, le mois dernier, son nouveau projet : le ‘Conseil des jeunes de Villefranche’.

Read More »

Les Élections municipales : les électeurs sont prêts à voter pour les candidats qui encouragent la protection des animaux

Posted by on Fév 4, 2020 in Politique

Les Élections municipales : les électeurs sont prêts à voter pour les candidats qui encouragent la protection des animaux

D’après une étude menée par Ifop portant sur les préférences des votants pour les élections municipales de 2020, plus de 59 % des sondés ont affirmés qui sont prêts à voter pour les candidats qui sont engagés pour le bien-être des animaux.

La cause animale aura son impact aux élections municipales de 2020

Selon la présidente de la fondation Ifop, l’étude qui a été menée sur prés de 30 millions de français a révélé que plus de 6 votants sur 10, sont sensibles au cause animale.
Par conséquent l’engagement des candidats à la cause animale pourrait jouer un rôle dans le choix des électeurs aux municipales de 2020
Les électeurs préfèrent un candidat engagé dans la protection des animaux. En outre, d’après le sondage, le score est assez élevé (78%) pour les votants dont l’âge varie entre 18 et 24 ans.
Par conséquent, la présidente de la fondation affirme qu’il est important que les candidats aux municipales n’omettent pas de penser à parler lors de leur débat public de leur point de vu sur les conditions des animaux.

Les conditions des animaux en France

Selon Reha Hutin, la présidente de la fondation, il ne faut pas oublier que la protection des animaux s’effectue au niveau local. D’où l’importance du rôle que peuvent jouer les maires des communes dans ce secteur. Dans ce contexte, le candidat favori au niveau de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan assure que le rôle d’un maire n’est pas seulement de garantir la sécurité et la tranquillité des citoyens, mais aussi de s’engager dans la protection et la défense des causes des animaux.
Jean-Pierre Mangiapan qui a été l’ex-adjoint de l’ancien marie de Villefranche-sur-Mer a affirmé que le maire est aussi responsable de la diversité des thématiques au sein de la commune dont la présence des cirques et leurs animaux sauvages.

Read More »

Les idées reçues en Islam

Posted by on Jan 9, 2020 in International

Les idées reçues en Islam

La deuxième religion au monde est sujette à plusieurs rumeurs et fausses interprétations. Grâce à l’intervention de Malek Chebel, l’Anthropologue spécialiste dans la religion musulmane, vous aurez la réponse adéquate à toutes les idées reçues.

Les fidèles prient vers la Mecque

Les fidèles doivent effectuer leur prière 5 fois par jour. En effet, depuis l’époque du Messager de Dieu (Paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), les fidèles se tourne vers la Mecque afin de prier : c’est faux.
D’après les savants en Islam, c’est la troisième ville sainte en Islam, Jérusalem, qui a constitué la première qibla en Islam, servant d’endroit vers lequel s’orientent tous les fidèles lors de leur prière.
Jérusalem a pu occuper cette fonction durant les 18 premiers mois entre l’année 622 et 624 avant que la Mecque devienne la qibla.
Il est important de rappeler que lors de sa célèbre montée au ciel, le messager de Dieu avait comme seule étape terrestre de faire la prière au niveau de l’actuel Dôme du Rocher à Jérusalem. C’est dans cet endroit qui a pu faire sa dernière prière avant de s’élancer dans son ascension au septième ciel.
Néanmoins, que le fidèle prie vers la Mecque ou vers Jérusalem, qu’il prie couche, assis ou debout, sur une barque dans un avion ou à cheval, l’important est qu’il décide de prier en étant convaincue de vénérer Dieu. Comme c’est mentionner au Coran sourate Al Baqara verset 109.

La femme en Islam n’a aucun droit

Très souvent décrite comme un individu qui est soumis à l’autorité du père, de l’oncle, de l’époux, la femme paraît ne pas avoir de droit en Islam, et interdit d’être scolarisée : c’est faux.
En islam la femme est l’égale de l’homme. En effet, le livre saint en Coran, ne s’adresse quasiment jamais seulement aux hommes sans leur associer les femmes. Ayant les mêmes devoirs et responsabilité ainsi que les mêmes avantages, les deux sont considérés égales. Par conséquent la femme à tous les droits tout comme l’homme.

Read More »

L’emploi des jeunes : potentiel et défi

Posted by on Nov 6, 2019 in Economie

L’emploi des jeunes : potentiel et défi

L’Organisation Internationale du Travail joue un rôle international majeur en faveur de l’emploi des jeunes.
Le défi que représente l’emploi des jeunes est généralement lié à la situation globale du marché du travail, mais ses aspects propres appellent des mesures spécifiques. Il est donc essentiel de maximiser le potentiel offert par les jeunes travailleurs, dans les pays en développement, pour favoriser la croissance et aussi promouvoir le développement, ce qui aura pour effet de réduire la pauvreté.
Tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement, un certain nombre de facteurs sociaux et économiques ont des répercussions négatives sur la transition vers l’âge adulte et le passage à la vie active. L’impact inégal de la mondialisation – ou l’inégal échange – fait également sentir ses effets sur la jeunesse du monde entier.

Le taux de chômage dans le monde a atteint 8 % en 2019

Le taux de chômage des jeunes est, dans toutes les régions du monde, plus élevé que la moyenne.
Selon la Banque Mondiale (BM), 93 millions de jeunes sont aujourd’hui privés d’emploi, soit 58 % de la population au chômage dans le monde. En l’absence d’un développement et d’une croissance économique soutenus, cette tendance devrait se poursuivre, voire s’aggraver, à cause de l’augmentation de la population.
Le chômage de longue durée fragilise les jeunes et peut donc les conduire à l’exclusion.
Le taux d’activité des jeunes a diminué, entre 1998 et 2014, de presque sept points. La principale raison en est que les jeunes sont de plus en plus nombreux à rester à l’écart du monde du travail, à cesser leur activité professionnelle, à prolonger leur formation ou leurs études ou à poursuivre leur scolarité.
Entre 2005 et 2016, le nombre d’étudiants poursuivant des études supérieures dans le monde a augmenté de 36 % et celui des élèves de 15 %.
Certaines catégories de population comme les jeunes travailleurs migrants, les jeunes soldats démobilisés, les jeunes issus de populations indigènes, les jeunes contaminés par le SIDA/VIH ou les jeunes handicapés sont plus exposées au risque de sous-emploi et de chômage que le restant de la population.

Une baisse visible dans la majorité des régions du monde

L’emploi des jeunes varie considérablement selon les régions. Très bonne nouvelle sur le front des offres d’emploi en Tunisie. L’OIT assure, dans son dernier rapport, que le taux de chômage dans le monde a retrouvé cette année son niveau d’avant la crise de 2010.
En Afrique, le taux de chômage devrait, selon l’Organisation Internationale du Travail, demeurer à 4. 2 % environ jusqu’en 2025.
La Banque africaine de développement préconise la création de 3. 9 millions d’emplois par mois d’ici 2025 – afin de maintenir des taux de chômage constants. Plus de 120 postes sont actuellement ouverts au PNUD pour les Africains.
Les offres d’emploi en Afrique sont publiées sur le ‘portail de l’emploi’ du gouvernement fédéral.

Read More »