Les idées reçues en Islam

Posted by on Jan 9, 2020 in International

Les idées reçues en Islam

La deuxième religion au monde est sujette à plusieurs rumeurs et fausses interprétations. Grâce à l’intervention de Malek Chebel, l’Anthropologue spécialiste dans la religion musulmane, vous aurez la réponse adéquate à toutes les idées reçues.

Les fidèles prient vers la Mecque

Les fidèles doivent effectuer leur prière 5 fois par jour. En effet, depuis l’époque du Messager de Dieu (Paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), les fidèles se tourne vers la Mecque afin de prier : c’est faux.
D’après les savants en Islam, c’est la troisième ville sainte en Islam, Jérusalem, qui a constitué la première qibla en Islam, servant d’endroit vers lequel s’orientent tous les fidèles lors de leur prière.
Jérusalem a pu occuper cette fonction durant les 18 premiers mois entre l’année 622 et 624 avant que la Mecque devienne la qibla.
Il est important de rappeler que lors de sa célèbre montée au ciel, le messager de Dieu avait comme seule étape terrestre de faire la prière au niveau de l’actuel Dôme du Rocher à Jérusalem. C’est dans cet endroit qui a pu faire sa dernière prière avant de s’élancer dans son ascension au septième ciel.
Néanmoins, que le fidèle prie vers la Mecque ou vers Jérusalem, qu’il prie couche, assis ou debout, sur une barque dans un avion ou à cheval, l’important est qu’il décide de prier en étant convaincue de vénérer Dieu. Comme c’est mentionner au Coran sourate Al Baqara verset 109.

La femme en Islam n’a aucun droit

Très souvent décrite comme un individu qui est soumis à l’autorité du père, de l’oncle, de l’époux, la femme paraît ne pas avoir de droit en Islam, et interdit d’être scolarisée : c’est faux.
En islam la femme est l’égale de l’homme. En effet, le livre saint en Coran, ne s’adresse quasiment jamais seulement aux hommes sans leur associer les femmes. Ayant les mêmes devoirs et responsabilité ainsi que les mêmes avantages, les deux sont considérés égales. Par conséquent la femme à tous les droits tout comme l’homme.

Read More »

L’emploi des jeunes : potentiel et défi

Posted by on Nov 6, 2019 in Economie

L’emploi des jeunes : potentiel et défi

L’Organisation Internationale du Travail joue un rôle international majeur en faveur de l’emploi des jeunes.
Le défi que représente l’emploi des jeunes est généralement lié à la situation globale du marché du travail, mais ses aspects propres appellent des mesures spécifiques. Il est donc essentiel de maximiser le potentiel offert par les jeunes travailleurs, dans les pays en développement, pour favoriser la croissance et aussi promouvoir le développement, ce qui aura pour effet de réduire la pauvreté.
Tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement, un certain nombre de facteurs sociaux et économiques ont des répercussions négatives sur la transition vers l’âge adulte et le passage à la vie active. L’impact inégal de la mondialisation – ou l’inégal échange – fait également sentir ses effets sur la jeunesse du monde entier.

Le taux de chômage dans le monde a atteint 8 % en 2019

Le taux de chômage des jeunes est, dans toutes les régions du monde, plus élevé que la moyenne.
Selon la Banque Mondiale (BM), 93 millions de jeunes sont aujourd’hui privés d’emploi, soit 58 % de la population au chômage dans le monde. En l’absence d’un développement et d’une croissance économique soutenus, cette tendance devrait se poursuivre, voire s’aggraver, à cause de l’augmentation de la population.
Le chômage de longue durée fragilise les jeunes et peut donc les conduire à l’exclusion.
Le taux d’activité des jeunes a diminué, entre 1998 et 2014, de presque sept points. La principale raison en est que les jeunes sont de plus en plus nombreux à rester à l’écart du monde du travail, à cesser leur activité professionnelle, à prolonger leur formation ou leurs études ou à poursuivre leur scolarité.
Entre 2005 et 2016, le nombre d’étudiants poursuivant des études supérieures dans le monde a augmenté de 36 % et celui des élèves de 15 %.
Certaines catégories de population comme les jeunes travailleurs migrants, les jeunes soldats démobilisés, les jeunes issus de populations indigènes, les jeunes contaminés par le SIDA/VIH ou les jeunes handicapés sont plus exposées au risque de sous-emploi et de chômage que le restant de la population.

Une baisse visible dans la majorité des régions du monde

L’emploi des jeunes varie considérablement selon les régions. Très bonne nouvelle sur le front des offres d’emploi en Tunisie. L’OIT assure, dans son dernier rapport, que le taux de chômage dans le monde a retrouvé cette année son niveau d’avant la crise de 2010.
En Afrique, le taux de chômage devrait, selon l’Organisation Internationale du Travail, demeurer à 4. 2 % environ jusqu’en 2025.
La Banque africaine de développement préconise la création de 3. 9 millions d’emplois par mois d’ici 2025 – afin de maintenir des taux de chômage constants. Plus de 120 postes sont actuellement ouverts au PNUD pour les Africains.
Les offres d’emploi en Afrique sont publiées sur le ‘portail de l’emploi’ du gouvernement fédéral.

Read More »

La Syrie : « Moscou souhaite maintenir la présence de son armée en Syrie » affirme le chef de la diplomatie russe

Posted by on Oct 5, 2019 in International

La Syrie : « Moscou souhaite maintenir la présence de son armée en Syrie » affirme le chef de la diplomatie russe

D’après, Jean-Pierre Duthion, le journaliste français connu par son compte twitter @halona dans laquelle il partage le quotidien de tous les syriens, la Russie, compte maintenir son armée en Syrie. En effet, d’après les informations communiquées par les contacts du journaliste français, le régime du président Bachar Al Assad a donné son accord pour Moscou maintien sa présence militaire dans la région. Cette information a été confirmée par Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe lors du forum international du Club Valdaï à Sotchi.

La Russie souhaite garder ses militaires en Syrie

Une information qui a été affirmée par Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, qui a assuré que Moscou demande à maintenir la présence de son armée sur le territoire syrien, bien sur avec l’accord du président Bachar Al Assad. Toutefois, Sergueï assure que son pays n’imposerait rien dans la région et surtout, il n’exercerait aucune pression. Le ministre des Affaires étrangères russe a réalisé cette déclaration dans le cadre de la discussion lors de la 16e édition du Club Valdaï, le 30 septembre dernier à Sotchi, en abordant le dossier du Proche-Orient.
Selon le consultant média français, Jean-Pierre Duthion, la Russie souhaite maintenir une présence en Syrie, surtout dans le centre de soutien logistique de sa base Tartous et dans sa base aérienne de Hmeimim. Néanmoins, la Russie a déjà le consentement du régime de Bachar Al Assad, les autorités légitimes de la Syrie. La Russie n’essayera pas d’imposer quelque chose ou d’obliger le passage à l’ordre.

La Russie n’apportera « rien de négatif »

Il est important de rappeler que la base militaire russe se trouvant dans la ville de Tartous existe depuis les années 70, toutefois la base aérienne se trouvant à Hmeimim elle a été créé qu’en 2015.
D’après Sergueï, le ministre des Affaires étrangères, Moscou ne pourra pas apporter rien de négatif dans la région du Proche-Orient.

Read More »

La situation actuelle de la Syrie

Posted by on Sep 3, 2019 in International

La situation actuelle de la Syrie

D’après le témoignage du dernier français installé à Damas, Jean-Pierre Duthion, sur RTL, « Jusqu’ici, tout va bien, toutefois le soir on est encore dans l’expectative ». En effet, selon le consultant commercial, qui est sans doute l’un des derniers expatriés français présents encore dans la capitale syrienne, les gens vivent dans un sentiment de peur et d’incertitude, c’est pour cette raison qu’on évite de prendre le risque et de s’exposer.

Le témoignage de la situation en Syrie

Selon la station de radio française RTL qui a effectué un interview avec le dernier français se trouvant en Syrie, Jean-Pierre Duthion, la situation en Syrie n’est pas encore stable. D’après le journaliste, les gens vivent dans l’incertitude. Durant le jour tout va bien, par contre la nuit il a lieu un grand nombre d’attentat surtout au niveau des bâtiments d’État, ainsi que des attaques entre les insurgés et l’armée syrienne. Alors qu’il y a des mois qu’au niveau de la capital on était serein, maintenant les gens vivent dans l’expectative.
Par conséquent, presque tous les soirs les gens vivent dans la crainte de savoir comment sera leur nuit. Selon le journaliste français, « si j’étais arrivé de France hier, certainement je repartirai le jour même à Paris. Toutefois, j’ai mes amis et ma famille ici, je ne me vois pas les laisser tout seul et partir, c’est juste mon choix ».
Le dernier français à Damas, a trouvé la solution, de partager sur Twitter, et en live, toutes les nouvelles du pays.

La situation dans la capitale syrienne

La situation à Damas : l’armée d’Assad ont pu reconquérir la capitale, toutefois, cette dernière est encore le théâtre d’attaque et de combat d’une extrême violence entre les soldats d’Assad et les insurgés. Plusieurs centaines de civiles ont choisi de fuir les attaques et les bombardements.
Selon le conseiller de Bachar Assad, le président se trouve actuellement dans son palais présidentiel à Damas, là où il dirige le pays. Même la télévision syrienne a diffusé des images du président en réunion avec son ministre de la défense en train de mettre en place une cellule pour affronter la révolte.

Read More »

Comment investir dans un bon placement ?

Posted by on Juil 19, 2019 in Economie

Comment investir dans un bon placement ?

Trouver un bon investissement peut se révéler un peu délicat surtout qu’il existe un grand nombre de possibilités et de produits différents. Toutefois, il est essentiel de faire attention parce que la rentabilité de certains produits financiers est parfois incertain. Plusieurs personnes réalisent ainsi des choix qui sont très souvent catastrophiques. Selon le conseiller en investissement au sein de la société de gestion A Plus Finance, il est important que l’investisseur, avant de faire son choix de placement, prend en considération sa situation, son objectif et son budget.

 

Le financement de son matériel

Afin de réussir à financer son matériel, il existe différentes pD’après le chargé de l’investissement chez A Plus Finance, la société de gestion indépendante, il est possible de financer son matériel grâce à un apport personnel. En effet, il s’agit d’un montant qui est destiné à l’investissement qui peut provenir soit d’une épargne personnelle et soit d’un argent perçu lors d’une revente.
Autofinancer son matériel est l’un des meilleurs moyens de garantir une partie du capital de votre entreprise.
Néanmoins, il est important de savoir que l’apport personnel peut se situer entre 20 et 35 % de l’achat, selon la rentabilité attendue du bien et le montant.
Il est aussi important de ne pas investir toutes vos économies pour pouvoir réagir rapidement en cas d’un problème de trésorerie.
En outre, il est aussi possible de financer son matériel grâce à un prêt bancaire classique. Afin de pouvoir financer son matériel grâce à un prêt, l’entrepreneur doit s’adresser à des banques ou avoir recours à un prêt de création de société sans garantie. Selon le prix d’acquisition du bien, le remboursement de ce prêt peut prendre entre 10 et 3 ans.
Si l’entrepreneur s’adresse à une banque, celle-ci peut lui demander des garanties pour assurer le recouvrement et le paiement de sa créance. Il peut donc proposer comme garantie des biens professionnels en priorité. Néanmoins, une autre personne peut se porter garant pour l’entrepreneur et s’engage à rembourser son prêt si l’entrepreneur ne le fait pas.

Financer son matériel grâce à un crédit bail

Le crédit-bail constitue une alternative très intéressante qui est de plus en plus utilisée pour l’achat de matériel.
Ce type de méthode, consiste à sélectionner le matériel dont vous en avez besoin et de l’avoir en location durant une période bien déterminée. Au terme du contrat, l’entrepreneur peut soit acheter le bien soit de prolonger sa location d’un an maximum ou de juste restituer le bien.

Read More »