Investir dans les PME : intéressant au niveau fiscal ?

Posted by on Juin 12, 2019 in France

Investir dans les PME : intéressant au niveau fiscal ?

Racheter une petite entreprise, investir dans une FCPI, souscrire via une holding ou en direct au capital d’une PME ou start-up… Quel est l’avantage fiscal pour la personne qui choisit d’investir dans une start-up ou une PME ?
L’investissement dans une PME, que ce soit à titre professionnel ou privé, permet à un contribuable de profiter d’incitations fiscales – Impôts de solidarité sur la fortune ou encore impôts sur les revenus. Mais avant d’investir, il faut bien mesurer les risques de votre placement. Même si le rendement n’est pas toujours garanti, divers indicateurs permettent d’évaluer le résultat de cet investissement.

Comment réduire votre impôt sur le revenu (IR) en investissant dans une PME ?

Afin de favoriser le développement et la création des petites et moyennes entreprises, une réduction d’impôt sur le revenu (IR) est accordée aux contribuables qui investissent dans une PME. La société de gestion “A Plus Finance” propose un ensemble de solutions d’investissement. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion.
Voici les différentes possibilités pour investir dans des petites et moyennes entreprises.

Investir dans un fonds de placement collectif !

Les FCPI sont des placements de type FCP (Fonds Communs de Placement), mais investis dans des entreprises innovantes. Donc l’investissement en Fonds Communs de Placement dans l’Innovation est plus risqué que les autres fonds de ce type. Il en est de même pour les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), qui investissent dans des start-ups et des PME régionales en développement.
Les souscriptions de parts de FIP ou de parts de FCPI ouvrent droit à une minoration d’impôt égale à 36 % de leur montant, retenu dans la limite de 30 000 euros pour un couple soumis à une imposition commune ou 15 000 pour une personne célibataire.
Le taux de 36 %, comme celui de très nombreuses autres minorations d’impôt, a été abaissé de 8 % au 31 décembre 2010 par la dernière loi de finances.
Pour que cet avantage soit définitif, le souscripteur doit par ailleurs s’engager à conserver les parts de FCPI sept ans au moins.
Pour rappel : le plafond d’investissement est cumulable pour les FIP et les FCPI.

Investir directement dans une start-up ou une PME
Tout contribuable qui souscrit en numéraire, aux augmentations de capital ou capital initial d’une start-up ou d’une PME non cotée, peut bénéficier d’une minoration d’impôt, à condition de ne pas en obtenir de remboursement avant la fin de la cinquième année et de conserver les titres durant sept ans au moins.
En cas de remboursement ou de cession avant la fin de ce délai, la minoration d’impôt obtenue est remise en cause. La minoration d’impôt peut être conservée, à condition que le bénéficiaire reprenne l’engagement de conservation à son compte.
A Plus Finance vous permet d’investir dans des PME en croissance sélectionnées avec soin par ses équipes de gestion, qui regroupent des financiers et des entrepreneurs.

Read More »

OPCI : ce qu’il faut savoir avant d’investir !

Posted by on Juin 5, 2019 in Economie

OPCI : ce qu’il faut savoir avant d’investir !

Un OPCI (Organisme de Placement Collectif immobilier) est un produit d’investissement immobilier à destination des particuliers et des institutionnels. L’OPCI est une sorte de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), plus liquide et plus souple, les parts s’échangeant plus facilement. Son capital est constitué de 10 % de liquidités et de 60 % au moins d’actifs immobiliers, ce qui rassure une revente plus rapide. Le reste sera investi en valeurs mobilières (OPCVM, obligations, actions, etc.), ce qui doit aussi apporter un petit plus en termes de rendement. En ce qui concerne la fiscalité applicable, l’imposition dépend de la forme juridique de l’OPCI.

Avantages et risques des OPCI

Risques

– Le risque lié à l’utilisation de produits dérivés. L’Organisme de Placement Collectif immobilier peut avoir recours à des produits dérivés, pour se couvrir contre une exposition désavantageuse des marchés. Dès lors, il peut exister un risque de couverture imparfaite.
– Le risque lié au recours à l’endettement. Dans le cadre du financement de ses acquisitions et autres travaux, l’Organisme de Placement Collectif immobilier peut avoir recours à l’endettement. Dans ces conditions, les fluctuations du marché à crédit peuvent réduire les sources de financement. Les fluctuations du marché immobilier peuvent, à leurs tours, réduire la capacité de remboursement de la dette.
– Le risque de contrepartie. L’Organisme de Placement Collectif immobilier est exposé à ce risque sur plusieurs marchés.
– Le risque lié à la détention d’actions. L’Organisme de Placement Collectif immobilier pourrait être en partie investi dans des actions d’entreprises foncières.
– Le risque lié au marché de l’immobilier. L’investissement que réalise l’Organisme de Placement Collectif immobilier est soumis aux risques liés à la gestion et la détention d’actifs immobiliers.
– Le risque de perte de capital. L’Organisme de Placement Collectif immobilier n’offre pas de protection ni de garantie en capital.
– Le risque de liquidité. Le marché immobilier offre une faible liquidité.

Avantages

– Fiscalité souple : deux modes de taxation.
– Rendements annuels de 6 % à 8 %.
– Investissement immobilier accessible avec de faibles montants.
– Aucun frais de notaire.
– Placement liquide.
– Gestion dynamique du patrimoine.
– Diversification du patrimoine : biens immobiliers généralement peu accessibles, gérés par des professionnels agréés par l’AMF.
– Mutualisation des risques : risques de loyers impayés dissipés et investissement collectif.
– Investissement dans la pierre par le biais d’une société.
A Plus Finance, une société de gestion indépendante, obtient l’agrément de l’AMF pour gérer des OPCI. L’obtention de cet agrément de l’Autorité des Marchés Financiers s’inscrit dans la stratégie “visant à développer ses domaines d’expertise (immobilier, cinéma, financement des PME…) sur les actifs non cotés”. À travers les futurs OPCI, le président et co-fondateur de cette société de gestion indique vouloir proposer aux institutionnels détenteurs d’immobilier des solutions d’externalisation et de gestion pertinentes et originales, et s’adapter aux besoins de ses clients. A Plus Finance intervient notamment dans les domaines du développement durable et du e-commerce.

Read More »

Les différentes raisons qui poussent les français à investir dans les PME

Posted by on Juin 2, 2019 in Economie

Les différentes raisons qui poussent les français à investir dans les PME

Au cours de ces dernières années, le gouvernement a apporté un grand nombre de réformes qui vise à encourager les contribuables particuliers à investir dans les entreprises PME. En effet, ces dernières constituent le cœur de l’économie française. Par conséquent investir dans le capital d’une entreprise permet à l’investisseur particulier de participer activement dans le développement économique de la France. Pour quelles raisons investissent les français dans les PME ?
Grâce à l’intervention de Frédéric Bayol, le directeur général et cofondateur de la société de gestion A Plus Finance, vous saurez tout sur les différentes bonnes raisons qui poussent les français à investir dans les PME.

Un placement plus accessible et plus facile à suivre

Acquérir des parts de capital d’une PME en direct, c’est avant tout miser sur un projet d’entreprise, qui demande une gestion en liaison avec la réalité économique et qui ne dépende pas de la bourse. Il est conseillé de connaître le dirigeant de l’entreprise qui doit être une personne physique, accessible et identifiée. C’est pour cette raison que la participation au capital d’une entreprise passe nécessairement par une rencontre avec le dirigeant et de partager avec l’entreprise les mêmes valeurs et visions des perspectives.
Cette proximité avec la PME, apportera plus de sérénité pour l’investisseur et le maîtrise de son placement.

Investir afin d’encourager l’entrepreneuriat

Contrairement à l’investissement dans l’immobilier, ou au placement dans les fonds d’investissement des PME, investir directement dans une entreprise permet à l’investisseur de participer dans une aventure humaine directe, tout en s’impliquant dans les projets que propose l’entreprise pour assurer son développement.
En outre, investir dans une entreprise est aussi une opportunité pour le contribuable pour partager ses compétences, son expérience et ses connaissances. Ainsi, le contrepartie est double, d’une part l’investisseur enrichi ses compétences, d’autres parts, il profite des avantages fiscaux qu’offre le gouvernement pour tout investissement dans une PME.

Investir afin de profiter des avantages fiscaux

Un grand nombre d’investisseurs optent pour ce placement afin de profiter des réductions d’impôts proposées par l’État pour tout investissement dans une PME. Un coup de pouce du gouvernement qui encourage à soutenir le développement des entreprises françaises qui ont besoin des capitaux pour croître.
Selon le directeur général de la société de gestion indépendante A Plus Finance, investir dans une entreprise française permet à l’investisseur de profiter d’une réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % du montant investi. Tout en sachant que le plafond de l’investissement est fixé à 50 000 euros par personne.

Read More »

Le marché immobilier français séduit de nouveau les investisseurs

Posted by on Mai 13, 2019 in Economie

Le marché immobilier français séduit de nouveau les investisseurs

   2018, une nouvelle année exceptionnelle pour l’immobilier ancien

L’année 2018 aura marqué les professionnels du “marché immobilier français” par l’euphorie (une sensation très intense de bien être) qu’il a connu. Le volume des ventes (995 875 sur douze mois en 2018) se trouve à son plus haut niveau, depuis quelques années.

On peut dire que le bilan de fin d’année 2018 (selon “Meilleursagents”) est très très positif pour le secteur. En effet, c’est le climat économique qui a favorisé l’augmentation de la demande.

Les Français (profitant de ces taux de crédit très bas) ont investi en masse en 2018 avec plus de cinq ventes pour 80 ménages. Cependant, 2019 sera aussi marquée par la hausse (une augmentation de 6 %) des prix amorcée depuis plusieurs années, notamment dans les grandes métropoles françaises (Nice, Bordeaux, Marseille, Toulouse…). En 2018, les prix ont augmenté, en moyenne, de 4.8 %. Ils ont atteint des prix records comme à Paris (notamment le 16e et 17e arrondissement) où le prix moyen au mètre carré a atteint les 25 000 euros.

 

     Où va le marché de l’immobilier en 2019 ?

Cette augmentation (des prix) pourrait se nuancer en 2019. Selon les échos, une hausse (de 8 %) des taux de crédit immobilier est annoncée pour l’année 2019. S’ils continuent d’augmenter, les spécialistes du marché comme Volkers et Engel (l’une des plus grandes entreprises de services au monde (une société allemande)) observent un ralentissement de la hausse des prix, passé de 3.9 en 2017 à 2.2 en 2018 et qui pourraient encore réduire pendant 2019.

Paris, quant à elle, reste une exception avec des prix très gonflés et se classe actuellement 3e ville la plus chère du monde. Une baisse de la demande de la part des investisseurs (institutionnels et particuliers) français pour l’immobilier est à prévoir. Néanmoins, la France (notamment Paris, la ville des lumières) pourra compter toujours sur les investisseurs étrangers en 2019 (les Britanniques, les Allemands, etc.).

La France, principalement Paris, reste au sommet des destinations favorites pour investir. Ce pays est toujours aussi attrayant pour les acheteurs étrangers.

 

     Investir dans l’immobilier

L’immobilier est plus que jamais au cœur des stratégies de gestion des investisseurs. Il offre une richesse de positionnement tout en étant un secteur résilient. La société de gestion “A Plus Finance” a développé les compétences dans le domaine de l’investissement immobilier. Elle propose à ses clients (institutionnels et particuliers) des solutions innovantes et très originales. Qu’il s’agisse de structures dédiées à un investisseur ou à une opération ou de fonds en club deal, l’équipe est en mesure de proposer des solutions adaptées dans le cadre réglementaire d’une SGP.

Cette société intervient à la fois dans la multigestion, l’immobilier, le financement du cinéma et le capital investissement.

“On a bénéficié, en 2018, d’une accélération du marché de l’immobilier destiné (principalement) aux seniors (une personne plus ou moins vieille ou faisant partie d’une catégorie dites “les seniors”), ce qui a permis (entre autres) de conforter notre position de leader à l’investissement”, Niels Court-Payen, le Président (et co-fondateur) d’A Plus Finance.

 

Read More »

Le chasseur immobilier : un agent au service exclusif de l’acheteur

Posted by on Mar 24, 2019 in Divers

Le chasseur immobilier : un agent au service exclusif de l’acheteur

Les secrets de l’expertise immobilière

L’expertise est devenue progressivement de plus en plus complexe du fait du développement de la réglementation (fiscalité, urbanisme, locations…), de la rapidité dans l’évolution des techniques (provoquant l’obsolescence des immeubles) et, d’une façon générale, de l’environnement économique changeant.
L’objet principal d’une mission d’expertise est d’aider à prendre des décisions raisonnées portant sur des biens immobiliers. Le plus fréquemment, c’est la valeur vénale que l’on recherche.

Le besoin d’avoir une expertise de la valeur vénale peut apparaître dans un grand nombre de situations :
– Gestion patrimoniale par des particuliers : pour le partage successoral, pour les sorties de communauté ou d’indivision, pour la donation.
– Transfert de propriété : pour créer une base permettant des remaniements parcellaires, pour établir une base permettant l’échange de biens immobiliers, pour aider les vendeurs éventuels à déterminer les prix de vente acceptables, pour aider les acheteurs éventuels à formuler leur offre.
– Dans l’environnement des baux commerciaux : pour la fixation de l’indemnité d’éviction, pour la fixation du loyer de renouvellement.
– Dans la vie sociale d’une entreprise : pour les obligations particulières des sociétés d’assurances et des sociétés civiles de placements immobiliers, pour l’établissement des bilans, pour les fusions, apports, cessions ou achats.
– Financement et crédit : pour fournir à un investisseur une base solide lui permettant de décider avec sûreté l’achat de biens immobiliers, pour définir la valeur de gage proposée pour prêt hypothécaire.
– Juste indemnité dans le cas d’expropriation : pour déterminer les valeurs correctes des terrains et immeubles expropriés pour cause d’utilité publique.
– Base d’imposition : pour fixer les impôts de successions ou de donations, pour ventiler les actifs en éléments amortissables, comme les bâtiments, et en éléments non amortissables, comme les terrains, pour estimer les taux d’amortissement qui s’appliquent.
Ainsi que dans toutes les autres situations dans lesquelles il est nécessaire de prendre une décision portant sur un bien immobilier.


Comment le chasseur d’appartement s’impose sur le marché !

Le chasseur d’appartement bordeaux ou Paris  (également connu sous le nom de “dénicheur d’appartement”) s’impose doucement sur un marché transformé par la révolution digitale. Vous ne le savez peut-être pas, mais aujourd’hui, il est très à la mode, principalement dans les grandes villes.
Pour une fois, c’est l’acquéreur, et non le vendeur, qui est au centre de l’attention.
HomeLike Home a créé la FNCI, 1ère fédération nationale regroupant les chasseurs d’appartements qui se préoccupent seulement des intérêts de l’acheteur. À ce titre, ce dénicheur d’appartement s’engage à respecter une charte de déontologie commune, vous garantissant transparence, professionnalisme, neutralité, confidentialité. Il intervient à la location comme à l’achat. HomeLike Home, leader de la chasse immobilière, vous propose un service de recherche sur mesure.

 

https://www.youtube.com/watch?v=f6VYTUI_ONg

Read More »