Le chasseur immobilier : un agent au service exclusif de l’acheteur

Posted by on Mar 24, 2019 in Divers

Le chasseur immobilier : un agent au service exclusif de l’acheteur

Les secrets de l’expertise immobilière

L’expertise est devenue progressivement de plus en plus complexe du fait du développement de la réglementation (fiscalité, urbanisme, locations…), de la rapidité dans l’évolution des techniques (provoquant l’obsolescence des immeubles) et, d’une façon générale, de l’environnement économique changeant.
L’objet principal d’une mission d’expertise est d’aider à prendre des décisions raisonnées portant sur des biens immobiliers. Le plus fréquemment, c’est la valeur vénale que l’on recherche.

Le besoin d’avoir une expertise de la valeur vénale peut apparaître dans un grand nombre de situations :
– Gestion patrimoniale par des particuliers : pour le partage successoral, pour les sorties de communauté ou d’indivision, pour la donation.
– Transfert de propriété : pour créer une base permettant des remaniements parcellaires, pour établir une base permettant l’échange de biens immobiliers, pour aider les vendeurs éventuels à déterminer les prix de vente acceptables, pour aider les acheteurs éventuels à formuler leur offre.
– Dans l’environnement des baux commerciaux : pour la fixation de l’indemnité d’éviction, pour la fixation du loyer de renouvellement.
– Dans la vie sociale d’une entreprise : pour les obligations particulières des sociétés d’assurances et des sociétés civiles de placements immobiliers, pour l’établissement des bilans, pour les fusions, apports, cessions ou achats.
– Financement et crédit : pour fournir à un investisseur une base solide lui permettant de décider avec sûreté l’achat de biens immobiliers, pour définir la valeur de gage proposée pour prêt hypothécaire.
– Juste indemnité dans le cas d’expropriation : pour déterminer les valeurs correctes des terrains et immeubles expropriés pour cause d’utilité publique.
– Base d’imposition : pour fixer les impôts de successions ou de donations, pour ventiler les actifs en éléments amortissables, comme les bâtiments, et en éléments non amortissables, comme les terrains, pour estimer les taux d’amortissement qui s’appliquent.
Ainsi que dans toutes les autres situations dans lesquelles il est nécessaire de prendre une décision portant sur un bien immobilier.


Comment le chasseur d’appartement s’impose sur le marché !

Le chasseur d’appartement bordeaux ou Paris  (également connu sous le nom de “dénicheur d’appartement”) s’impose doucement sur un marché transformé par la révolution digitale. Vous ne le savez peut-être pas, mais aujourd’hui, il est très à la mode, principalement dans les grandes villes.
Pour une fois, c’est l’acquéreur, et non le vendeur, qui est au centre de l’attention.
HomeLike Home a créé la FNCI, 1ère fédération nationale regroupant les chasseurs d’appartements qui se préoccupent seulement des intérêts de l’acheteur. À ce titre, ce dénicheur d’appartement s’engage à respecter une charte de déontologie commune, vous garantissant transparence, professionnalisme, neutralité, confidentialité. Il intervient à la location comme à l’achat. HomeLike Home, leader de la chasse immobilière, vous propose un service de recherche sur mesure.

 

https://www.youtube.com/watch?v=f6VYTUI_ONg

Read More »

Ramadan 2019 : à quelle date débute le mois du jeûne cette année ?

Posted by on Mar 20, 2019 in Divers

Ramadan 2019 : à quelle date débute le mois du jeûne cette année ?

 

Comme chaque année, à un mois du début de Ramadan, la question qui n’arrête pas de se poser quelle est la date du premier jour de ramadan cette année ou quand commence le ramadan de l’année 1440 de l’hégire ?
En effet, selon le calendrier grégorien nous sommes en 2019, alors que selon le calendrier musulman ou aussi appelé le calendrier hégirien nous sommes en 1440. En effet, ce dernier est un calendrier lunaire qui a commencé le 16 juillet 622 durant la date de l’émigration du Messager de dieu de la Mecque à la Médine, d’où le nom du calendrier hégirien. Donc ce calendrier se fonde sur les phases lunaires, et par conséquent, il ne compte pas 365 jours, mais plutôt 354 jours. Ce qui explique le décalage par rapport au calendrier grégorien et le fait que le mois du jeûne avance chaque année de 11 jours.

Comment déterminer le début du mois de ramadan ?

La détermination des mois du calendrier hégirien se fait en fonction de l’observation du croissant lunaire, et demande des ajustements au niveau des mois soit de 29 ou de 30 jours.
Comme chaque année depuis des années, les musulmans du monde entier ne commenceront pas obligatoirement le mois du jeûne au même jour. En effet, cette divergence autour du début du mois de ramadan 2019 n’est pas nouvelle. Depuis les premières années de l’islam, les musulmans de différentes régions ne débutaient pas nécessairement leur jeûne le même jour.
Selon le hadith du Messager de Dieu, (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), le début du mois du jeûne, doit être annoncé après l’observation du croissant naissant durant le soir du 29e jour du mois de Chaabane. Si le croissant n’est pas visible donc le mois de Chaabane compterait 30 jours et le mois de Ramadan débuterait le surlendemain.
Toutefois, d’un pays à un autre, il est possible que l’observation du croissant lunaire ne soit pas possible. C’est pour cette raison que nous remarquons la divergence de la date du début du mois de Ramadan.

Le calcul astronomique

Certains préfèrent se fier à la science et au calcul astronomique afin de fixer la date de début du jeûne, des mois en amont. Toutefois, selon le Cheikh Ayyub, le Prophète Mohamed (paix et bénédiction soient sur lui) a lié le commencement du mois de Ramadan à la vision lunaire, une cause apparente, puisque cette connaissance est bien accessible à tout le monde.
Par conséquent, il n’est pas licite d’adopter le calcul astronomique pour déterminer la date du commencement de Ramadan, mais il est préférable d’utiliser des moyens accessibles par toute la communauté musulmane.

Pour plus de détails vous pouvez consulter le calendrier ramadan 2019 et les horaires.

Read More »

Pilotez votre drone en toute sécurité !

Posted by on Mar 16, 2018 in Divers

Pilotez votre drone en toute sécurité !

 

Si vous considérez l’acquisition d’un drone de loisir, pour vous initier au vol pendant vos vacances, à la photographie ou aux vidéos, ou tout simplement pour le plaisir, gardez à l’esprit que cette petite technologie devenue très à la mode auprès du grand public, n’est pas qu’un simple jouet.
De ce fait, avant de lancer dans le pilotage des drones, il est impératif d’appréhender quelques détails importants et de prendre connaissance de certaines règles afin d’éviter toutes mauvaises surprises.
Dans ce qui suit, on vous éclaire sur la façon dont vous pouvez piloter votre appareil volant en toute sécurité et sans le moindre risque.

Prenez connaissance de la réglementation

Pour des raisons de sécurité, en France, l’espace aérien est particulièrement réglementé. Qu’il soit amateur ou professionnel, tout utilisateur de drone, doit impérativement prendre connaissance de la loi en vigueur.
Ces règles peuvent passer de simples consignes de sécurité et de respect de la vie privée d’autrui aux restrictions de vol.

Voici une brève liste des règles les plus importantes à prendre en compte :
– Il est strictement interdit de faire voler un drone en zone urbaine, comme les rues, les parcs, les plages, les stades ainsi que les zones à proximité des bases militaires et des aérodromes.
Pour savoir quelles zones de votre région sont interdites, vous pouvez consulter l’application ‘‘aip-drones.fr’’.
– Ne jamais filmer les gens à leur insu
– respecter une hauteur maximale de 150 mètre
– Ne pas piloter le drone depuis un véhicule en mouvement
– garder toujours l’œil attentif sur votre appareil lors du vol


Adaptez le choix de votre drone en tant que débutant

Comme le recommandent les experts du site High-Tech « On a testé pour vous », dans leur rédaction spéciale « drones», il ne faudrait pas vous lancer dans un investissement onéreux lors de l’achat de votre tout premier drone, vous risquerez fort de le regretter. Choisissez donc un drone de moyenne gamme et de petite taille, facile à manipuler et à commander et qui résiste mieux aux chocs.

Ces drones à prix abordables, vous permettront d’assimiler les bons réflexes de pilotage avant de vous lancer si vous le désirez au pilotage d’un quadrirotor grand format à la pointe de la technologie.

Se former avant de prendre les commandes


Ne vous laissez pas impressionner par les beaux slogans publicitaires du type ‘‘ Pilotage totalement assisté ou notre drone ne nécessite d’avoir aucune notion de pilotage au préalable ’’. En effet, les manœuvres peuvent se complexifier lors de virages ou de mouvement plus élaborés (looping, tonneaux…).
S’il s’avère plus facile de piloter un drone de loisir que de piloter un drone professionnel, il est cependant indispensable d’apprendre quelques notions de base avant de se mettre au pilotage de l’un ou de l’autre :
• lisez minutieusement le mode d’emploi et prêtez attention à toutes les informations capables de vous éclairer lors de la mise en marche des moteurs.
• Choisissez un espace dégagé de tout obstacle et avec peu ou pas de présence humaine.
• Commencez avec des pratiques simples, que ce soit avec tablette, smartphone, ou télécommande, le pilotage doit rester classique (haut, bas, gauche, cercles ou petits huit, etc.).
• Anticipez l’arrêt de votre drone, en vérifiant toujours le niveau de la batterie.

Toujours en mode automatique

Évitez de commencer directement à voler en mode manuel, ce mode est réservé plus aux pilotes plus confirmés, opter donc pour le mode automatique.
Un grand nombre de drones, intègre le mode d’arrêt direct des hélices en cas de contact ou de choc.
Si ce n’est pas le cas de votre appareil, il sera préférable que vous vous procureriez des carène à pas plus de 10 euros pour protéger vos hélices et vous éviter d’entailler bêtement les doigts.


Apprendre à voler

Dans toutes les phases d’apprentissage, l’entraînement est la base du pilotage.
Lorsque vous penser avoir acquis les capacités suffisantes en vol ou savoir maîtriser les commandes de pilotage, n’est jamais acquis dans la vie. Il faut toujours entretenir ses capacités de vol via un entraînement régulier.
Au tout début, fixez-vous un objectif de décollage et d’atterrissage par rapport à un point fixe, tout en variant la direction du drone par rapport à votre emplacement. Cela vous permettra d’améliorer votre vision dans l’espace ainsi que d’acquérir les bons réflexes de pilotage.

Pour savoir quel drone choisir, n’hésitez pas à cliquer directement sur le lien du site « On a testé pour vous », où vous trouverez un guide d’achats complet sur les meilleurs mini/nano drones pas chers.

Read More »

     Les grandes innovations technologiques

Posted by on Fév 28, 2018 in Divers

     Les grandes innovations technologiques

 

Du réseau aux nouvelles alliances :

Entre “l’extase et l’effroi”, le basculement de l’informatique mondiale vers “Internet” ouvre les portes d’une nouvelle ère.

 

    Enfin vint l’Internet :

En termes techniques et industriels, le Net n’implique aucune innovation notable.

Le protocole TCP-IP qui a donné son nom au réseau n’existe-t-il pas depuis 1974 et le “Net” n’a-t-il pas été utilisé pendant près de quinze ans par le monde des chercheurs et des universitaires sans pour autant révolutionner l’informatique ?

Son succès s’inscrit dans un temps social de convergences entre des fournisseurs de matériels, de logiciels et de services “en panne” de relance et un public en quête d’une intelligence collective jusqu’alors émietté dans des réseaux de la connaissance diversifiés et inégalement accessibles.

 

Par ailleurs, quelques vingt ans après l’effervescence hippie des débuts de la micro-informatique, il peut être tentant d’établir un parallèle entre l’arrivée à maturité d’une génération désormais yuppie et l’affirmation du “réseau des réseaux”, comme si le temps long de l’informatique pouvait concilier invariant technologique et variabilité des hommes.

    WWW : World Wide Web

Les principes de fonctionnement du World Wide Web, ce sous-ensemble d’Internet en logique d’hyper-média, ramènent fatalement à la théorie du chaos dans laquelle ordre et désordre sont les deux facettes de l’imprévisibilité du monde.

Les principes de cette extension “en éponge” sont les suivants :

– Connexion ; tout point peut être relié à n’importe quel autre ;

– Multiplicité et hétérogénéité des nœuds et flux ;

– Métamorphose par réélaboration permanente du réseau ;

– Rupture et ouverture : le système n’a pas de limite.

 

En tant que lieu virtuel et diffus de l’expérimentation sociale de la communication, lieu de confrontation entre l’univers réglementé des télécommunications et celui plus libre (libertaire) de la micro-informatique, Internet génère de facto de la standardisation.

Tout d’abord, parce que le réseau n’appartient en tant que tel à personne, ni à ses utilisateurs, ni à ses fournisseurs, cas unique dans l’histoire de l’informatique.

 

 

   Internet, c’est quoi ?

En termes industriels, Internet est un vivier de standards techniques et logiciels qui ont fait leur preuve, au point d’être adoptés par les réseaux d’entreprises (l’Intranet), et toute technologie née en dehors soit désormais y faire ses preuves.

L’analyse de la structure des entreprises de l’oligopole informatique a montré que l’Internet est le moteur déterminant de la relance pour l’ensemble des firmes.

De la construction périphériques spécifiques de réseaux à l’écriture de logiciels de communication, de la fourniture de services “on line” à l’intégration du réseau en entreprises, start-ups et majors ont relancé une nouvelle dynamique et la Silicon Valley, annoncée moribonde au début des années 90, y puise une nouvelle jouvence.

Notre époque “trans-moderne” serait alors celle de la régulation entre une “communication-monde”, et des dispositifs socio-techniques verticaux ayant pour mission l’extraction des couches nécessaires d’informations aux organisations.

  XXIe siècle : les innovations qui ont changé notre monde.

Les nouvelles technologies (PC portables, les appareils photo numériques, les tablettes….) ont pu façonner notre siècle.

Grâce d’une part au perfectionnement croissant des capteurs en tous genres (micros, caméras, PC…) et d’autre part, à l’immense puissance des machines, qui captent de plus en plus les informations.

Pour conclure, disons juste que le tout sera démultiplié et permis par l’essor des “Big-data”, autrement-dit, la capacité croissante des ordinateurs à détecter des corrélations et également, à traiter des masses de données.

 

Vous souhaitez acheter un nouvel ordinateur ou faire évoluer celui que vous possédez déjà ? Le guide d’achats “on a testé pour vous” est fait pour vous !

Découvrez donc la nouvelle sélection de “on a testé pour vousdes meilleurs ordinateurs portables 2018 et laissez-vous guider par ce site comparateur de produits High-tech !

Read More »

            Bien-être et santé

Posted by on Jan 30, 2018 in Divers

            Bien-être et santé

 

   Progrès des technologies et de la génétique :

Au cours des dernières décennies, les progrès des technologies de pointe et de la génétique ont été plus marqués que jamais.

 

Les appareils perfectionnés ont révolutionné la chirurgie et les examens paracliniques, de sorte que beaucoup d’interventions et d’épreuves peuvent maintenant être effectuées sans hospitalisations.

Le dépistage, le diagnostic et le traitement d’une foule de maladies se sont améliorés parce qu’on connaît davantage la génétique et qu’on la comprend mieux.

De nos jours, des réseaux de communication de pointe, permettant de stocker, d’extraire et de diffuser rapidement l’information, relient la plupart des régions du monde.

Par ailleurs, ces progrès scientifiques et technologiques accélèrent eux-mêmes l’évolution des moyens utilisés par le système de santé ainsi que leur désuétude.

Enfin, les progrès des technologies de pointe et de la génétique ont soulevé de nombreuses questions d’ordre éthique, sur lesquelles le système de santé, le personnel soignant et la société doivent se prononcer.

 

  L’infirmière et le milieu hospitalier :

En milieu hospitalier, les infirmières s’occupent aujourd’hui de personnes plus âgées et plus malades, qui exigent davantage des soins.

Filiassur (une compagnie d’assurances française) prend en charge des personnes qui ont reçu un congé précoce de l’hôpital et qui nécessitent des soins à long terme, faisant appel à des technologies de pointe.

 

On ne peut pas nier l’importance d’un programme efficace de planification des départs de l’hôpital s’accompagnant d’un examen de l’utilisation des services et d’un programme d’amélioration de la qualité.

Les infirmières qui travaillent dans les établissements de soin de la société “Filiassur” sont tenues de veiller, tout autant que les autres membres de l’équipe soignante, au maintien d’un service de qualité.

Elles doivent aussi collaborer avec les infirmières qui exercent leur profession en milieu communautaire pour assurer la continuité des soins.

Le grand public s’intéresse de plus en plus aux soins de santé et à la promotion de la santé et il est de mieux en mieux informé à ce sujet.

Cette sensibilisation a été accentuée par la télévision, les journaux, les revues et les autres médias, de même que par les débats politiques.

C’est pourquoi le public, à présent plus averti, commence à souscrire fortement à l’idée que la santé et la qualité des soins constituent des droits fondamentaux.

Au Québec, l’évaluation de la qualité des soins s’effectue sous différentes formes.

Facultatif jusqu’en 2002, le processus d’agrément des établissements relève de deux organismes : Agrément Canada et Conseil québécois d’agrément.

L’objectif de l’ACESI (Association canadienne des écoles en sciences infirmières) est de promouvoir la qualité des services de santé et des soins infirmiers.

La formation infirmière et l’avancement des connaissances en sciences infirmières sont les moyens utilisés pour améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens (2009).

 

Read More »

Offrez-vous une cave à vin à votre goût

Posted by on Déc 17, 2017 in Divers

Offrez-vous une cave à vin à votre goût

 

Vous êtes un grand amateur de vin ? Qu’il soit rouge, blanc ou rosé, le vin représente pour vous une passion singulière ? Vous rêvez d’implanter au cœur de votre foyer une magnifique cave à vin qui persévéra à la fois vos précieuses bouteilles et qui émerveillera vos invités ? Suivez-nous et apprenez les bonnes techniques qui vous permettront de réussir votre cave à vins chez vous.

Tout comme les appareils électroménagers, les meubles et les électrodomestiques, les caves demeurent aussi indispensables qu’obligatoires pour les passionnés du vin.

L’art de bien conserver ses bouteilles de vin

Le vin est un produit très fragile, évolutif et demande à être conservé dans des conditions particulières. C’est pour cette raison qu’il est primordial de bien choisir le lieu de conservation de ses bouteilles.

Lumière, température, position, durée, exposition, position des bouteilles…nombreux sont les facteurs qui assurent le bon état d’une bouteille de vin.

Afin de vous faire part des conseils les plus avisés, nous nous sommes adressés au Domaine Raphaël Michel, la référence en matière de production de vin de qualité.

Conseillant ses clients lors des vinifications, de l’élaboration des cuvées et du choix des assemblages, le Château Raphaël Michel s’entoure avec les plus qualifiés dans l’univers de la viticulture.

Suivez les conseils d’un expert

Rouge, blanc ou rosé ? Vous aimerez conserver vos bouteilles de vin dans votre propre cave afin de vous faire plaisir de temps en temps en savourant un plat ou un dessert gourmand ?

« Température, humidité, position des bouteilles… il est important de respecter certaines conditions idéales pour assurer une bonne maturation de son vin à savoir:

 

  • La température idéale doit varier entre 10°C et 13°C avec une marge de 2°C. Essayez de surveiller régulièrement la température de votre cave et à respecter la position de vos bouteilles
  • Le bon emplacement. Afin de garantir le meilleur état de vos bouteilles, choisissez un emplacement stratégique loin de toute source de lumière et de risques de moisissures et de dégâts d’eau
  • Le taux d’humidité ne doit pas dépasser les 75 %
  • Une bonne aération est primordiale dans votre cave à vins. Veuillez donc à bien ventilée votre espace afin d’empêcher le développement des champignons et des moisissures
  • Le respect de l’hygiène et du bon format

 

Sachez également qu’il est recommandé de garder ses bouteilles dans un endroit obscure car les sources lumineuses stimulent la maturation du vin et détruisent leur qualité.

Read More »