La formation et le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

Posted by on Fév 22, 2017 in Economie

La formation et le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

De nombreuses personnes sont intéressées par le métier de l’administrateur judiciaire et veulent y faire carrière. Ces derniers admirent des exemples réussis comme celui de Philippe Jeannerot et se posent des questions ainsi à propos les formations qu’il faut suivre pour exercer ce métier. Ces derniers s’interrogent également autour des plans de carrière qu’ils puisent réaliser dans ce domaine. Nous allons répondre à ces deux interrogations par le biais de cet article.

En quoi consiste le métier d’un administrateur judiciaire ?

C’est aussi simple que ça : l’administrateur judiciaire est un auxiliaire de justice qui a pour charge d’assurer la survie d’une entreprise qui fait l’objet d’une procédure de redressement judiciaire ou de procédure de sauvegarde. Il défend ses intérêts devant le tribunal avec le but d’arriver à une solution pour qu’elle continue à exercer ses activités ou les céder convenablement.

L’administrateur judiciaire a plusieurs missions à sa charge. Il doit assister les dirigeants dans la prise des décisions, surveiller l’activité et la légalité de toutes les actions que l’entreprise réalise, la représentera devant la justice, arriver à réconcilier les parties en conflit, garder le travail de son personnel, etc.

Comment devenir un administrateur judiciaire ?

Personne ne peut exercer le métier d’un gestionnaire judiciaire sans passer par une formation approfondie dans la matière. Ainsi, le candidat à ce poste doit avoir un diplôme de bac+4 en droit ou sciences économiques ou de gestion. Le diplôme d’expertise comptable peut également servir. Une fois que la formation académique est terminée, on doit passer par un examen d’accès au stage professionnel qui s’accomplit à côté d’un professionnel dans le métier et dure entre trois et six ans. Après tout ce parcours, la dernière étape est de réussir l’examen professionnel d’aptitude à la fonction d’administrateur judiciaire qu’une personne ne peut passer qu’à deux reprises.

Autre que la formation académique et professionnelle, l’administrateur judiciaire doit se montrer communicatif, patient et déterminant. Il doit également faire preuve de polyvalence en matière de ses compétences techniques.

Le plan de carrière d’un administrateur judiciaire

Comme n’importe quel métier, celui du gestionnaire judiciaire possède un plan d’évolution. En premier lieu, il doit figurer sur la liste nationale de tous les administrateurs judiciaires : une commission nationale décidera de sa présence ou non dans cette liste.

Après des années d’exercice, l’administrateur en question pourra ouvrir son propre cabinet d’administration judiciaire comme l’a fait l’expert Philippe Jeannerot quand il a ouvert le cabinet Philippe Jeannerot & Associés. Il s’agit de l’évolution normale qu’on peut avoir en choisissant de faire ce métier.

Read More »

Investir à l’hôtellerie, tentant, mais risqué

Posted by on Jan 6, 2017 in Economie

Investir à l’hôtellerie, tentant, mais risqué

 

Pour les adeptes des sports d’hier et les initiés du domaine de l’hôtellerie comme beaucoup d’hommes d’affaires français à savoir Stéphane Courbit, posséder un établissement de charme à la montagne tient du rêve. Dès qu’ils saisissent une opportunité, ils se lancent tout schuss.

Avec la solution proposée par Censi-Bouvard, tout investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 % durant 9 ans et d’un remboursement de la TVA en achetant un logement dans une résidence de tourisme.

Pour l’entrepreneur de renom, Stéphane Courbit investir à Courchevel (Savoie) s’avère « une excellente affaire ». Passionné depuis toujours par l’hôtellerie de luxe et les sports d’hiver, je voulais allier ces deux rêves et implanter des résidences étoilées accueillant les touristes de tout âge et provenance » précise-t-il.

Investissements à risques dans les hôtels

Le secteur de l’hôtellerie et de loisir en France, n’est pas à l’abri de la crise économique, et comme dans les autres secteurs, ses investisseurs inspectent avec vigilance les risques et cherchent à trouver des solutions fiables.

Acquérir un hôtel de luxe à la montagne et bénéficier d’un rendement garanti, c’est un pari gagnant à condition d’en mesurer les contreparties, souvent contraignantes.

Le secteur de l’hôtellerie n’est pas à l’abri de déconvenues dans un contexte économique difficile. A ce sujet, l’ingénieur patrimonial Andy Bussaglia, déclare que le secteur de l’hôtellerie en France est relatif au ralentissement de l’activité économique et à la perte de pouvoir d’achat des classes moyennes.

Les risques liés au secteur de l’hôtellerie

Lors du lancement d’un établissement hôtelier, un investisseur est amené à prendre en considération les différents risques. Nombreuses sont les menaces liées à ce secteur. En général, les risques économiques liés au secteur hôtelier sont plus élevés durant les premières années d’exploitation.

Nombreuses sont les menaces qui peuvent occuper l’investisseur potentiel : les risques courants comme les crises économiques, les guerres, les épidémies…, les risques géopolitiques, les menaces environnementales, risques socioculturelles, l’influence de l’instabilité politique…autant de causes qui empêchent le développement du tourisme en France.

Aujourd’hui, l’intelligence d’un investisseur dans l’hôtellerie réside dans son optimisation des marges et des revenus. En effet, il s’agit d’estimer les coûts essentiels et de marger suffisamment pour rentabiliser au mieux l’investissement tout en veillant sur la qualité de ses services. Par ailleurs, le marché de l’hôtellerie est aussi un marché en pleine mutation. C’est bel et bien un marché liquide et dynamique.

 

 

 

 

 

 

Read More »

Champ d’application d’une procédure de liquidation

Posted by on Nov 11, 2016 in Economie

Champ d’application d’une procédure de liquidation

Il s’agit d’une procédure collective qui peut être inévitable quand l’entreprise est en cessation des paiements et quand le redressement judiciaire est manifestement impossible. Ainsi, les chefs d’entreprise doivent notifier le tribunal compétent pour l’informer de la société et pour demander l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire.

Les entreprises concernées

timthumb

Quand on parle d’une activité commerciale ou artisanale, c’est le tribunal de commerce qui encadre la procédure de liquidation. Sinon, c’est le tribunal de grande instance qui ordonne l’application de cette procédure. Cette procédure vise à rembourser les dettes de l’entreprise et à payer ses créances. La liquidation est une procédure, qui engendre la dissolution de l’activité, contrairement à la procédure de sauvegarde ou de redressement qui permettent de la récupérer.

Cette procédure, s’adresse aux personnes (physiques ou morales), qui exercent dans le domaine de l’agriculture, dans le domaine artisanal, commercial, professionnel ou libéral. Elle s’adresse également aux sociétés et aux associations.

Les débiteurs, dans leur ensemble, doivent être en cessation des paiements (impossibilité d’honorer ses engagements par rapport à son actif disponible). Une autre condition se présente pour ouvrir cette procédure, le redressement judiciaire n’est plus possible ou utiles pour le débiteur.

La demande d’ouverture

L’ouverture de la procédure de liquidation judiciaire peut se faire par le débiteur, 45 jours plus tard de la cessation de paiements. Parmi les documents qu’il présente, une déclaration sur l’honneur pour indiquer qu’il n’est pas engagé dans une procédure de conciliation ou d’un mandat ad hoc lors de la demande. La demande peut également être initiée par une assignation d’un ou plusieurs créanciers, comme elle peut être initiée par une saisie d’office du tribunal ou sur requête du ministère public.

Le représentant légal de l’entreprise, peut agir dans ce sens pour entamer cette procédure. C’est principalement l’administrateur judiciaire qui se charge de représenter légalement l’entreprise et de défendre ses intérêts. On parle de cabinets spécialisés dans la prestation de services judiciaires, comme le cabinet de Philippe Jeannerot & associées. En effet, Philippe Jeannerot et l’un des célèbres administrateurs judiciaires qui a accompagné un nombre de sociétés en crise pour les aider à remettre leurs activités sur le chemin de la pérennité.

phpthumb_generated_thumbnail-1

Jugement d’ouverture ?

Le tribunal compétent, se charge de nommer le liquidateur et de dessaisir le débiteur de l’administration et de la gestion de ses biens. Les droits d’actions, sont transmis à ce liquidateur qui procède par le licenciement des salariés. Si le débiteur est une personne physique alors il sera tenu de ne pas exercer des activités (commerciales, artisanales, agricoles ou professionnelles et indépendantes), durant la période de liquidation. Ceci n’est pas applicable pour les entrepreneurs individuels. Le liquidateur doit préparer son plan d’actions pour payer les créances. Il rapporte au juge-commissaire désigné par le tribunal pour veiller sur le bon déroulement de la procédure.

Cette procédure est clôturée selon la date prononcée par le tribunal, qui peut prolonger cette période selon les conditions.

 

Read More »

Comment réduire sa fiscalité grâce aux niches fiscales.

Posted by on Oct 5, 2016 in Economie

Comment réduire sa fiscalité grâce aux niches fiscales.

 

D’après notre expert fiscal Mr Thierry Weinberg spécialiste de la fiscalisation et Fondateur de Kleber Partners (pour voir ses références cliquez ici), il y a différents dispositifs qui permettent de réduire les impôts sur les revenus et qu’on peut classer en deux grandes catégories.

étiquette réduisez vos impôts

Les différentes catégories d’avantages fiscaux:

Tout d’abord, les avantages fiscaux accordés en contrepartie d’une prestation, comme l’emploie d’un salarié à domicile ou les frais de garde de jeunes enfants. Dans ce cas, 50 % des dépenses en service à la personne peuvent générer sous certaines conditions une réduction d’impôts. L’emploi d’une aide-ménagère pour un montant annuel de 12 000 euros, 6 000 euros seront déduits des impôts.

Il y a aussi les avantages fiscaux accordés en contrepartie d’un investissement, il existe plusieurs possibilités. Il peut s’agir d’un investissement immobilier comme le dispositif Pinel ou dans les PME via les fonds d’investissement de proximité ou les fonds communs de placement dans l’innovation.

À titre indicatif, un investissement dans un fond d’investissement de proximité, permet sous certaines conditions de bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu de 18 %, cette réduction sera retenue dans la limite annuelle de 12 000 euros ou de 24 000 euros selon la situation familiale du contribuable.

niches-fiscales

les plafonds de réduction d’impôts:

Les réductions d’impôts sont plafonnées dans le calcul des impôts sur le revenu, le plafonnement des niches fiscales s’élève à 10 000 euros par an et par foyer fiscal et il s’applique en priorité sur les prestations comme les services d’aide à la personne. Certains investissements en outre-mer via le dispositif des Sofica bénéficie d’un plafond plus élevé de 18 000 euros sous certaines conditions et dans certaines limites.

MR Weinberg (plus de détails) démontre également que les avantages fiscaux liés à certains investissements ne sont pas plafonnés, comme par exemple la restauration de biens immobiliers dans le cadre du dispositif Malraux.

Même s’il est intéressant d’alléger son imposition, un placement ne doit jamais être souscrit en raison de son seul attrait fiscal. Il doit s’ajuster à la stratégie patrimoniale et aux adjectifs de l’individu afin de réaliser de choix d’investissements avisé.

 

 

 

 

 

Read More »