Opérateurs télécom pour entreprise : comment bien choisir les services adéquats pour votre société ?

Posted by on Mar 19, 2020 in Médias

Opérateurs télécom pour entreprise : comment bien choisir les services adéquats pour votre société ?

Vous êtes chef d’entreprise vous voulez faire le bon choix du bon opérateur, et vous vous sentez perdu entre les différentes opérateurs télécom et les services qu’ils proposent ? Ne vous inquiétez pas, les experts dans le secteur travaillant au sein de l’un des meilleurs opérateurs télécom dans l’hexagone, Paritel, vous aiderez à faire le bon choix.

Les services proposés par les opérateurs

Afin de faire le bon choix des services adéquats pour le besoin de votre entreprise, il est important d’avoir une connaissance des services proposés par les différents opérateurs destinés essentiellement aux professionnels. Le service principal que proposent surtout les opérateurs est le Mobile Device Management ou aussi appelé MDM qui permet la gestion des différents terminaux mobiles. En effet, ce type de service constitue une solution permettant la gestion d’une flotte de mobiles. En outre, le MDM permet l’accomplissement de plusieurs tâches comme :
– Consultation et le suivi en temps réel la consommation des forfaits de chaque salarié ainsi que de la totalité du groupe : temps de navigation web, appels privés, ms/mms, appels internationaux… Ce type de gestion inventaire permet à l’entreprise de mieux gérer le budget téléphonique.
– Dépanner les utilisateurs et mettre à jour les appareils grâce à la prise de contrôle à distance.
– Gestion d’itinérance ou de la consommation de la data à l’étranger
– Effacer ou bloquer le contenu d’un appareil téléphonique à distance lors d’un vol

Comment choisir les meilleures offres téléphoniques mobiles professionnelles ?

Il existe plusieurs critères susceptibles d’aider les chefs d’entreprises de comparer entre les différentes offres de téléphonie mobiles professionnelle.
Il est important que l’entreprise établisse ses priorités selon ses exigences et ses besoins.
Parmi ces critères, on peut citer :
-utilisation de la formule des appels en illimité
-nombre d’heures d’appels
-les quantités de données de navigation web : 5 Go, 3 Go, 2 Go ou plus
-sms/mms illimités ou pas
-Inclure les appels internationaux ou pas
-Report des minutes non utilisées
-Utilisation des appareils fournis, des téléphones de dernières générations, smartphone 4 G.
-Préciser le type d’engagement à utiliser : sans engagement, 24 ou 12 mois.
Plusieurs éléments peuvent aussi être pris en compte afin de pouvoir regrouper plusieurs offres pour permettre un bon accès à ses employés, comme les offres proposées aux professionnels par l’un des meilleurs opérateurs de télécom Paritel.

Read More »

Élections Municipales 2020 : l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer dénonce les mensonges propagées par Christophe Trojani

Posted by on Mar 16, 2020 in Médias

Élections Municipales 2020 : l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer dénonce les mensonges propagées par Christophe Trojani

Élections Municipales 2020 : l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer dénonce les mensonges propagées par Christophe Trojani

Les fake-news propagées par le maire de Villefranche-sur-Mer

Dans la commune de Villefranche-sur-Mer, alors que les électeurs se préparent à voter ce dimanche pour leur prochain maire, les élections sont de plus en plus tendues. En effet, aprés l’affaire de la fermeture de la boulangerie au centre ville qui a provoqué un énorme débat chez les villefranchois,Gérard Grosgogeat, l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer, a publié une lettre ouverte à l’édile actuel dans laquelle il déplore la passivité du maire sortant Christope Trojani.

Cette réaction vient en réponse à l’attaque du maire sortant contre Gérard Grosgogeat. En effet, pour défendre le bilan financier de ces 6 dernières années, Christophe Trojani avait assuré qu’il a réalisé un formidable travail afin de pourvoir de redresser les comptes de la commune que l’ancien maire aurait laissé dans un état assez piteux.

La bonne gestion de l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer

La déclaration du Christophe Trojani n’était pas du goût de Gérard Grosgogeat, qui a été réélu trois fois par les Villefranchois. Maire de 1995 à 2014, il a demandé à son successeur d’évoquer son parcours avec respect. Gérard Grosgogeat, demande surtout à Christophe Trojani d’arrêter de diffuser des fake-news et des déclarations fausses, afin de dérouter les électeurs et de gagner leur sympathie. En effet, Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller de l’opposition et ex-adjoint de Gérard Grosgogeat, assure que d’après le rapport de la chambre régionale, les comptes de l’ex-maire de la commune qui concerne la gestion de Villefranche durant ses mandatures, sont en dehors de tout soupçon de l’endettement de la commune.

Le contre attaque de l’ex-maire

L’ancien maire de Villefranche-sur-Mer accuse le maire sortant Christophe Trojani d’être impliqué dans l’immeuble bradé à un bailleur social en faisant une belle plus-value. Une affaire qui prouve le manque d’humanité du maire sortant vis-à-vis des personnes âgées et précaires de Villefranche-sur-Mer, tout en manquant de respect à ses adversaires.

La déclaration de l’ancien maire, Gérard Grosgogeat a fait le buzz des réseaux sociaux en assurant qu’il soutient clairement la liste de « J’aime Villefranche » dont Jean-Pierre Mangiapan est en tête.

Read More »

Plusieurs opérateurs se lancent dans les services de messagerie et de stockage

Posted by on Mar 4, 2020 in Médias

Plusieurs opérateurs se lancent dans les services de messagerie et de stockage

Selon l’un des responsable travaillant chez l’opérateur Paritel, plusieurs opérateurs ont opté de lancer le stockage et la messagerie grâce à SmartCloud d’IBM.

En effet, les installateurs issus de la voix recherchent de nouvelles offres afin de satisfaire la demande des entreprises. Ce qui constitue une question vitale vue la dégradation du marché de communication d’une façon historique.

Les opérateurs cherchent à innover

L’un des opérateurs qui visent à s’innover en accélérant leur mutation, on peut citer Paritel, qui a été créée en 1991 afin de mettre à disposition des entreprises en premier lieu les services de télécommunication. L’opérateur étant lié à Siemens pour les services de Pabx, Paritel est devenu un opérateur après l’achat de Ipnotic en 2009. Devenant ainsi un spécialiste du centrex grâce à l’ajout de l’infrastructure Cirpack amis aussi à l’apport de la licence opérateur L33-1. En mois d’avril 2011, l’opérateur a lancé ses propres offres concernant les entreprises. Avec plus de 40 agences, l’opérateur s’adresse essentiellement aux PME.

Du nouveau chez les opérateurs

D’après le PDG de l’opérateur préparer plus de 2 ans une nouvelle étape, en visant à lancer des services concernant le poste de travail. Après plusieurs examens différentes possibilités, l’opérateur a opté pour IBM pour sa solution SmartCloud for Social Business.

Le PDG de IBM, Christian Bonnafont, a déclaré que l’opérateur assure une bonne couverture géographique, en affirmant qu’il assure une bonne volonté de cet opérateur au sein du marché de la télécommunication en proposant plusieurs services destinées essentiellement aux petites et moyennes entreprises.

Les deux formules mis en place par l’opérateur

L’opérateur propose deux nouvelles formules dont la messagerie, du partage des fichiers et le web conferencing. Portant le nom d’OptiConnect, les deux formules sont : CloudPro, destiné essentiellement pour les TPE (constituées de 5 salariés) et le Cloud Absolu pour les entreprises plus grandes. Ces deux formules peuvent compter comme des offres de base, la messagerie ainsi que l’accès à l’Adsl.

En outre, la formule du Cloud Absolu propose en plus, la messagerie instantanée, un stockage plus important, une suite bureautique du web conferencing, un partage de fichiers et un réseau social d’entreprise.

Read More »

Plan France Très Haut Débit (PFTHD) : accélérer encore la couverture en THD des territoires ruraux

Posted by on Fév 27, 2020 in Médias

Plan France Très Haut Débit (PFTHD) : accélérer encore la couverture en THD des territoires ruraux

À ce jour, plus de 38 % des Français n’ont pas encore accès à une connexion performante, selon les dernières données publiées lundi par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

Le but du PFTHD, lancé en octobre dernier, est de donner à tous les Français (habitations et entreprises) un accès internet performant. Grâce à ce dernier, les sociétés pourront être plus compétitives et développer leur activité, les services publics pourront se moderniser, y compris dans les zones de montagne et rurales, etc, et des emplois seront créés.

L’ensemble du pays pourra ainsi accéder à : un THD fixe (60 Mbits/s) à l’horizon 2023 ; un bon haut débit fixe (15 Mbits/s) à l’horizon 2022.

Ainsi, d’ici 2023, près de 96 % des foyers auront accès au THD, grâce principalement au réseau FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber), soit 42 millions de foyers.

“Le très haut débit permet aussi de développer : de nouveaux services médicaux, permettant un accès aux soins pour tous, une prise en charge plus rapides des malades ; un accès facilité aux jeux vidéo, aux séries TV, à l’art, au cinéma, etc. ; et de nouvelles formes d’apprentissage : soutien scolaire interactif, tablettes tactiles, manuels numériques enrichis…”, ajoute le PDG du groupe Paritel, Jean-Philippe Bosnet.

Selon les dires du président-directeur général de la société Paritel, le rythme du déploiement s’accélère en zone rurale. “Au quatrième trimestre 2019, on comptait près de 26 millions de foyers éligibles à la fibre optique, dont plus de 5 millions de foyers en zone rurale”, précise-t-il.

L’État a décidé de débloquer 320 millions d’euros de financements complémentaires afin de permettre la généralisation du déploiement de la fibre dans 30 collectivités.

France : les abonnements à très haut débit atteignent la barre des 7 millions

La THD poursuit sa progression dans l’Hexagone. Ainsi, début janvier 2020, le nombre d’abonnements a progressé de 580 000 pour atteindre 7 millions, selon le nouvel observatoire de l’Arcep (l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse).

Au global, près de 3. 9 millions d’abonnements complémentaires ont été enregistrés en seulement quatre mois, ce qui représente une hausse de 41 % par rapport à l’année dernière.

“Les acteurs du marché doivent donc investir massivement, sans subvention publique, pour déployer la fibre optique sur l’ensemble du territoire, d’ici 2023. Je souhaite accélérer le calendrier pour arriver à une couverture en THD à l’horizon 2023”, déclare Emmanuel Macron, le président de la République française.

Read More »

Le Club parisien pourrait constituer une partie civile dans la nouvelle affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Posted by on Juil 12, 2019 in Médias

Le Club parisien pourrait constituer une partie civile dans la nouvelle affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Suite aux rumeurs qui ont été lancées, le Parquet national est en train de mener une enquête sous la demande de l’UEFA autour des suspicions de truquage du match qui a eu lieu entre le PSG et l’Étoile Rouge de Belgrade, le 3 octobre dernier. Cette affaire continuant à prendre de l’ampleur, le directeur de la communication du PSG, a tenu à effectuer un entretien avec le journal JDD, afin de clarifier au public certains détails.

L’affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Mêlé malgré lui aux soupçons de truquage du dernier match du 3 octobre dernier qui a réuni le PSG avec le club serbe l’Étoile Rouge de Belgrade, le directeur de la communication du club parisien, Jean Martial Ribes, a insisté sur le fait que le club n’avait rien à voir dans cette affaire en continuant à affirmer l’innocence du PSG. « L’équipe du PSG a joué toute la partie à fond en profitant de chaque occasion comme en témoigne le score final 6-1 » a affirmé l’entraîneur de la célèbre équipe parisienne.
Suite à cette affaire, le club avait publié un communiqué afin de répondre à toutes ces fausses accusations qui visent à toucher à la réputation du club, ainsi qu’à ses dirigeants. Jean Martial Ribes, bras droit de Nasser Al Khelaïfi et chargé de la communication du PSG a affirmé « le PSG est complètement étranger à toute cette affaire » en ajoutant « jusqu’à présent le PSG n’a pas encore été sollicité ni par l’UEFA ni par le parquet national ».

Selon les rumeurs, le président du PSG aurait rencontré un dirigeant serbe, afin de tenter d’arranger le match. Or, selon l’enquête, la police a affirmé aucune personne ne s’est présenté au pseudo-rendez-vous. Les responsables du club parisien ont déclaré que quiconque prétendrait que cette rencontre à eu lieu, il s’exposera à des poursuites judiciaires » avant de poursuivre « si l’affaire prend plus de la consistance, le club en est une des victimes et les dirigeants du club constitueront partie civile ».

Du côté du club serbe

Du côté de l’équipe serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, les dirigeants de l’équipe sont en train de suivre l’affaire de près en s’interrogeant sur le mystérieux informateur qui a déclenché toute l’affaire. Selon l’enquête du police, l’un des membres du club de Belgrade a déclaré que celui qui a prévenu l’UEFA est un serbe, mais qui ne fait pas partie au club. Selon les anciens de l’équipe serbe « selon nous, toute cette affaire, n’est qu’un énorme mensonge des rumeurs balancées par des personnes qui n’aiment pas le club l’Étoile Rouge et qui veulent nuire à sa réputation ».

Read More »

Football Leaks : Meunier explique la nature de la prime d’éthique

Posted by on Juil 8, 2019 in Médias

Football Leaks : Meunier explique la nature de la prime d’éthique

Après les révélations qui ont été diffusées par l’émission d’Envoyé Spécial sur France 2, le 8 novembre dernier, portant sur la prime d’éthique que touchent les joueurs du PSG, les dirigeants ainsi que les joueurs du club parisien, ont voulu apporter quelques précisions afin de répondre à ces accusations soit en accordant des interviews soit en publiant des statuts sur les réseaux sociaux.

Les joueurs sortent de leur silence

Après l’affaire du fair-play financier, les médias français se tournent vers une nouvelle révélation qui concerne la prime d’éthique ou appelé par certains médias la prime d’applaudissement. En diffusant le 8 novembre dernier sur Paname Squad, les montants des primes d’éthiques que touchent les joueurs du PSG, allant jusqu’à 375 000 euros pour juste aller saluer les supporters du club après chaque match, l’information a choqué plus d’un.
Le journaliste sportif belge a commenté ses révélations sur Tweeter en publiant « Plus rien ne m’étonne dans ce milieu, toutefois, une prime pour aller saluer les supporters, cela, c’est aberrant ». Suite à cette publication le défenseur du club parisien, Thomas Meunier, a tenu à répondre via Tweeter en expliquant « Si je peux me permettre, la prime éthique comprend un grand nombre de critères et d’obligations que doit respecter chaque joueur envers son club, les supporters, mais aussi ses co-équipiers. C’est vraiment très loin d’une simple prime d’applaudissement. Fausse News. »

Les dirigeants veulent mettre la lumière sur l’affaire

Le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes, a expliqué « la prime d’éthique qui a été évoquée dans le reportage de France 2, n’est rien d’autre qu’une partie du salaire, que le joueur touche, si et seulement si, il respecte un certain nombre d’obligations, dont la discipline, l’assiduité et le respect du comportement et d’autrui. En effet, c’est plus un malus infligé aux joueurs qu’un bonus ».
Alors que le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi est de nature discret et préfère ne pas commenter ces accusations, le directeur général délégué du club parisien, Jean Claude Blanc a riposté à toutes ces pseudo-révélations « la prime d’éthique dans le club parisien varie de 33 000 euros à 375 000 euros. Il est important de préciser que ce système de prime d’éthique est monnaie courante dans les plus grands clubs en Europe. En outre, les joueurs du PSG sont tenus à respecter, prés de 12 règles pour toucher cette prime dont respecter ses co-équipiers, respecter ses adversaires ainsi que les arbitres, mais encore être ponctuel et assidu durant les entraînements, ainsi que respecter les engagements du club avec les médias ».
Jean-Martial Ribes, bras droit de Nasser Al Khelaïfi, a tenu à préciser qu’aucun joueur n’a jamais été pénalisé, parce qu’il n’a pas applaudi les supporter après les matchs.

Read More »