Investir dans les PME : intéressant au niveau fiscal ?

Investir dans les PME : intéressant au niveau fiscal ?

Posted by on Juin 12, 2019 in France

Investir dans les PME : intéressant au niveau fiscal ?

Racheter une petite entreprise, investir dans une FCPI, souscrire via une holding ou en direct au capital d’une PME ou start-up… Quel est l’avantage fiscal pour la personne qui choisit d’investir dans une start-up ou une PME ?
L’investissement dans une PME, que ce soit à titre professionnel ou privé, permet à un contribuable de profiter d’incitations fiscales – Impôts de solidarité sur la fortune ou encore impôts sur les revenus. Mais avant d’investir, il faut bien mesurer les risques de votre placement. Même si le rendement n’est pas toujours garanti, divers indicateurs permettent d’évaluer le résultat de cet investissement.

Comment réduire votre impôt sur le revenu (IR) en investissant dans une PME ?

Afin de favoriser le développement et la création des petites et moyennes entreprises, une réduction d’impôt sur le revenu (IR) est accordée aux contribuables qui investissent dans une PME. La société de gestion “A Plus Finance” propose un ensemble de solutions d’investissement. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion.
Voici les différentes possibilités pour investir dans des petites et moyennes entreprises.

Investir dans un fonds de placement collectif !

Les FCPI sont des placements de type FCP (Fonds Communs de Placement), mais investis dans des entreprises innovantes. Donc l’investissement en Fonds Communs de Placement dans l’Innovation est plus risqué que les autres fonds de ce type. Il en est de même pour les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), qui investissent dans des start-ups et des PME régionales en développement.
Les souscriptions de parts de FIP ou de parts de FCPI ouvrent droit à une minoration d’impôt égale à 36 % de leur montant, retenu dans la limite de 30 000 euros pour un couple soumis à une imposition commune ou 15 000 pour une personne célibataire.
Le taux de 36 %, comme celui de très nombreuses autres minorations d’impôt, a été abaissé de 8 % au 31 décembre 2010 par la dernière loi de finances.
Pour que cet avantage soit définitif, le souscripteur doit par ailleurs s’engager à conserver les parts de FCPI sept ans au moins.
Pour rappel : le plafond d’investissement est cumulable pour les FIP et les FCPI.

Investir directement dans une start-up ou une PME
Tout contribuable qui souscrit en numéraire, aux augmentations de capital ou capital initial d’une start-up ou d’une PME non cotée, peut bénéficier d’une minoration d’impôt, à condition de ne pas en obtenir de remboursement avant la fin de la cinquième année et de conserver les titres durant sept ans au moins.
En cas de remboursement ou de cession avant la fin de ce délai, la minoration d’impôt obtenue est remise en cause. La minoration d’impôt peut être conservée, à condition que le bénéficiaire reprenne l’engagement de conservation à son compte.
A Plus Finance vous permet d’investir dans des PME en croissance sélectionnées avec soin par ses équipes de gestion, qui regroupent des financiers et des entrepreneurs.