Le Club parisien pourrait constituer une partie civile dans la nouvelle affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Le Club parisien pourrait constituer une partie civile dans la nouvelle affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Posted by on Juil 12, 2019 in Médias

Le Club parisien pourrait constituer une partie civile dans la nouvelle affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Suite aux rumeurs qui ont été lancées, le Parquet national est en train de mener une enquête sous la demande de l’UEFA autour des suspicions de truquage du match qui a eu lieu entre le PSG et l’Étoile Rouge de Belgrade, le 3 octobre dernier. Cette affaire continuant à prendre de l’ampleur, le directeur de la communication du PSG, a tenu à effectuer un entretien avec le journal JDD, afin de clarifier au public certains détails.

L’affaire du match PSG-Etoile Rouge de Belgrade

Mêlé malgré lui aux soupçons de truquage du dernier match du 3 octobre dernier qui a réuni le PSG avec le club serbe l’Étoile Rouge de Belgrade, le directeur de la communication du club parisien, Jean Martial Ribes, a insisté sur le fait que le club n’avait rien à voir dans cette affaire en continuant à affirmer l’innocence du PSG. « L’équipe du PSG a joué toute la partie à fond en profitant de chaque occasion comme en témoigne le score final 6-1 » a affirmé l’entraîneur de la célèbre équipe parisienne.
Suite à cette affaire, le club avait publié un communiqué afin de répondre à toutes ces fausses accusations qui visent à toucher à la réputation du club, ainsi qu’à ses dirigeants. Jean Martial Ribes, bras droit de Nasser Al Khelaïfi et chargé de la communication du PSG a affirmé « le PSG est complètement étranger à toute cette affaire » en ajoutant « jusqu’à présent le PSG n’a pas encore été sollicité ni par l’UEFA ni par le parquet national ».

Selon les rumeurs, le président du PSG aurait rencontré un dirigeant serbe, afin de tenter d’arranger le match. Or, selon l’enquête, la police a affirmé aucune personne ne s’est présenté au pseudo-rendez-vous. Les responsables du club parisien ont déclaré que quiconque prétendrait que cette rencontre à eu lieu, il s’exposera à des poursuites judiciaires » avant de poursuivre « si l’affaire prend plus de la consistance, le club en est une des victimes et les dirigeants du club constitueront partie civile ».

Du côté du club serbe

Du côté de l’équipe serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, les dirigeants de l’équipe sont en train de suivre l’affaire de près en s’interrogeant sur le mystérieux informateur qui a déclenché toute l’affaire. Selon l’enquête du police, l’un des membres du club de Belgrade a déclaré que celui qui a prévenu l’UEFA est un serbe, mais qui ne fait pas partie au club. Selon les anciens de l’équipe serbe « selon nous, toute cette affaire, n’est qu’un énorme mensonge des rumeurs balancées par des personnes qui n’aiment pas le club l’Étoile Rouge et qui veulent nuire à sa réputation ».