« Nicolas Sarkozy est un voyou » déclare Alain Badiou à Audrey Crespo-Mara

« Nicolas Sarkozy est un voyou » déclare Alain Badiou à Audrey Crespo-Mara

Posted by on Sep 30, 2016 in Politique

« Nicolas Sarkozy est un voyou » déclare Alain Badiou à Audrey Crespo-Mara

Ce vendredi, Alain Badiou était l’invité politique d’Audrey Crespo-Mara sur LCI. Le philosophe s’est emporté contre les politiciens à savoir L’ancien chef de gouvernement Français Nicolas Sarkozy.

Son avis sur les personnages politiques qui font l’actualité

Lors de son passage sur l’émission matinale de LCI, Alain Badiou, n’a pas caché sa déception de la scène politique en France et il a adressé ses critiques à plusieurs hommes politiques, à savoir Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Emanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et autres.

alain-badiou-tacle-sarkozy

Quand il fut interrogé par Audrey Crespo-Mara (qui s’exprime sur sa page Facebook officielle) sur la dernière déclaration de Nicolas Sarkozy : « dès que l’on devient français, nos ancêtres sont Gaulois », le philosophe n’a pas mâché ses mots pour répondre « Nicolas Sarkozy est un voyou ».

« Cette phrase inepte va bien avec son style débraillé. » poursuit l’auteur de la « vraie vie ». Il a même qualifié l’ancien président, comme « quelqu’un qui dit un peu n’importe quoi pourvu qu’il ait le sentiment que ça va arranger ses affaires ».

L’invité d’Audrey Crespo-Mara (en savoir plus sur Audrey) s’est emporté également contre Emmanuel Macron, l’ancien ministre de l’économie qui a fait beaucoup parler de lui, suite à sa démission brutale du gouvernement. Le Militant politique communiste, trouve M. Macron un « personnage d’une insignifiance la plus totale, (…)  Si c’est ça la jeunesse, alors je suis désespéré »

 « C’est le genre de personnage toujours inquiétant, avec sa brutalité et son amour du pouvoir pour le pouvoir » lance le philosophe au sujet du premier ministre, Manuel Valls.

Quant à Jean-Luc, le philosophe ne pense pas « qu’il représente une alternative crédible »

Alain Badiou et la jeune génération

Dans son dernier ouvrage « la vraie vie », le philosophe invite la jeunesse à s’interroger et à prendre des risques pour réaliser des transformations.  « Le métier du philosophe, c’est de corrompre la jeunesse » a déclaré ce dernier dans une interview accordée à France inter.

Au cœur de ses critiques de la jeune génération, le philosophe prend l’exemple du jeu de la réalité virtuelle « Pokémon Go » qu’il considère comme « la corruption de la corruption ».

« La volonté de faire quelque chose peut tomber dans le traquenard de l’image […] la jeunesse est constamment casquée non pas pour affronter la police, mais pour écouter plusieurs bêtises […] [Platon] avait déjà prévu ça, que le monde était un grand cinéma où l’on regardait dans la caverne. » explique le philosophe.